Formation repères

ELICOLE a conçu la formation Repères pour sensibiliser l'ensemble des acteurs de la communauté éducative aux conduites à risques chez les jeunes. Cette formation doit notamment les aider à élaborer des messages de prévention crédibles et percutants et leur permettre d'intervenir plus précocement auprès des jeunes. Notamment auprès de ceux qui, sans en avoir conscience, passent d’une consommation occasionnelle de substances psychoactives à une consommation "à problèmes".

ELICOLE propose la formation Repères. Destinée aux professeurs et aux acteurs de la communauté éducative, elle vise à leur apporter les connaissances nécessaires à la mise en place de démarches préventives adaptées aux situations vécues par les jeunes.

Aujourd’hui, les comportements de consommation ont profondément évolué chez les jeunes : banalisation du cannabis,

augmentation des états d’ivresse répétés, maintien de la consommation de tabac à un niveau élevé, confrontation à l’arrivée massive de la cocaïne et des drogues de synthèse, augmentation de la consommation de médicaments psychotropes, usage de produits dopants bien au-delà du sport de haut niveau, association simultanée ou successive de plusieurs produits. L’ensemble de ces éléments dessine un paysage nouveau qui a conduit ELICOLE à définir les grands axes de la formation Repères.


Voir le contenu de la FORMATION REPÈRES

Sensibilisation Déclic

ELICOLE a conçu la formation Déclic pour sensibiliser les jeunes de 12 à 20 ans aux risques liés aux addictions. Beaucoup d'entre eux considèrent la consommation d'alcool et/ou de drogues comme étant une pratique normale car ils sont mal renseignés. Avec cette formation, ELICOLE souhaite développer chez ces jeunes de nouvelles connaissances, sans tabou, en leur donnant une information juste et validée afin qu’ils puissent faire des choix sains, éclairés et qu’ils changent leur comportements.

De plus en plus de jeunes s’initient très tôt à la consommation d’alcool et de cannabis. Bien souvent, l’influence des amis joue un rôle important dans cette initiation aux substances psychotropes. Beaucoup de jeunes croient que pour se faire accepter par un groupe d’amis, ils doivent nécessairement consommer de l’alcool et des drogues. Beaucoup pensent également que c’est la norme de consommer de l’alcool ou des drogues et se sentent obligés d’en consommer eux aussi.

A 17 ans, un jeune sur deux déclare avoir fumé du cannabis au moins une fois dans sa vie. C’est le produit illicite le plus précocement expérimenté. L’essai se fait en moyenne vers 15 ans. Les garçons sont davantage concernés et commencent plus jeunes (source INPES). Sur le plan social, il est courant de constater une démotivation scolaire, due notamment aux difficultés de concentration au collège et à la maison...

On constate par ailleurs les effets d’une accoutumance développée à l’adolescence chez ceux qui ont dû consommer régulièrement des tranquillisants et des hypnotiques.

Selon la plus récente enquête française sur la santé des jeunes, 1 jeune sur 2 reconnaît avoir fait l’expérience du cannabis. Quant à leur rapport à l’alcool, il est tout aussi alarmant. Chez les jeunes de 17-18 ans, 21 % des garçons et 8 % des filles ont consommé de l’alcool au moins 10 fois au cours des 30 derniers jours. De même, une étude d’une équipe néo-zélandaise publiée cet été a fait grand bruit : menée sur plus de 1 000 enfants pendant près de 30 ans, elle atteste une baisse des performances intellectuelles pouvant atteindre 8 points de QI !


Voir le contenu de la SENSIBILISATION DÉCLIC